Acceuil / Blog / NHK les vautours pour le service publique japonais

NHK les vautours pour le service publique japonais

Konichiwa mes Japinautes 🙂

Des agents de la NHK , la télévision japonaise publique au japon, viennent vous rendre visite afin de collecter les frais gouvernementaux pour la télévision publique ( la redevance audiovisuelle). et le plus souvent en vous forçant la main. Arnaque ou pas ?

 

Dans cet article je vais premièrement de manière objectif vous expliquer ce système  qui à l’air douteux pour nous européen payer pour le gouvernement via une personne qui fais du porte à porte hmmm .

 

 

 Petite explication sur ce système plutôt confus, même pour les japonais !

Payer les impôts fonctionne un peu différemment au Japon. La plupart du temps, les grosses entreprises déduisent tout simplement les différentes taxes nécessaires directement sur le salaire de l’employé, s’occupant par la même occasion de toute la paperasse et autre déclaration que l’on hait tellement. D’un autre côté, les salariés voient leurs revenus imposables à deux reprises avec les taxes de résidence (Juuminzei / 住民税) qui sont basés sur leurs revenus de l’année précédente et qui doivent être payés trimestriellement. Comme la plupart des choses ici, les taxes de résidence peuvent être payées avec une bonne grosse liasse de billets dans n’importe quel combini du coin (Family Mart, Seven Eleven, Lawson, etc.).

 

Mais la plus étrange de toutes les taxes au Japon reste la redevance audiovisuelle ! Non seulement les agents de collecte font du porte-à-porte comme de vulgaire vendeurs d’aspirateurs, rendant le système totalement ridicule car on ne paye pas en cas d’absence, mais certains cherchent à faire payer les taxes même à ceux qui ne possèdent pas de télévision.

La télévision publique au Japon est administré par l’organisme de radiodiffusion NHK (日本放送局 / Nihon Housou-Kyoku). Si vous avez le malheur la chance d’ouvrir la porte à un de ces agents, il vous demandera alors la somme annuelle de 13 600 yens (24 090 yens pour les propriétaires de télévision par satellite). En dépit de leur impopularité, sachez que la loi ne prévoit AUCUNE SANCTION en cas de non-paiement de cette somme !

 

 

Le Japon, comme la plupart des nations prospères et modernisées, a vu le nombre de ses téléspectateurs chuter à l’avènement de l’Internet. Beaucoup de jeunes se débrouillent desormais sans télévision et donc la meilleure façon pour eux de chasser ces maudits agents de la NHK et de directement rétorquer “Désole mais je n’ai pas de TV”, suivi d’une légère courbette à la japonaise et d’un claquement de porte.

Comme l’agent ne possède pas la juridiction adéquate lui permettant d’entrer dans votre maison afin de vérifier vos dires, certains abusent du système en affirmant la chose alors qu’un téléviseur 40 pouces trône fièrement sur le mur du salon juste derrière eux.

 

D’un point de vue national, la NHK affirme que 73% des foyers payent cette redevance, le taux chutant subitement à 60% dans les grandes villes telles que Tokyo ou Osaka. 

La firme essaye bien de gratter quelques pourcentages en menaçant régulièrement les ménages qui n’ont pas à payer avec quelques menaces d’actions en justice mais en vain, tout le monde connaît la combine desormais. C’est pourquoi la NHK est en train de développer en interne une pétition pour que cette redevance devienne obligatoire, et ce, même pour les ménages ne possédants pas de télévision.

Bien que la mesure proposée paraisse draconienne, NHK n’est pas sans justification. Au cours de ces dernières années, l’organisation a tenté de s’adapter aux tendances des médias modernes, notamment en proposant du contenue en Streaming et de la VOD sur Internet. La firme considère donc que la la distinction entre les responsabilités financières de ceux qui regardent ces programmes sur un téléviseur et ceux qui regardent sur un PC serait à la fois imprécise et impraticable. Elle considère donc que tout le monde est équitable de la charge, qu’importe le matériel utilisé, ce qui n’est pas totalement illogique en soit.

 

Néanmoins, ce projet affronte de nombreux détracteurs sur le web, certains commentaires coléreux demandant à la NHK d’au moins donner la possibilité aux gens de bloquer le signal du diffuseur avant d’insister qu’ils paient pour cela.

Pour le moment, ce projet d’imposer des taxes NHK aux personnes sans télévision n’est rien de plus que ce qu’il est déjà: un simple projet, une simple idée. NHK s’est refusé à tout commentaire sur la question ou à la pétition interne évoquée plus haut.

En d’autres termes, il est encore un peu tôt pour aller jeter votre télévision et un ordinateur portable dans la baie de Tokyo comme une forme de protestation !

A propos Mr vitet

Je suis un français vivant au japon qui souhaite partager son expérience. Il est toujours difficile de vivre dans un nouveau pays. C'est pour cela que j'ai choisi de créer ce site internet afin d'apporter l'aide que je n'ai pas eu.

Mais aussi

yucho_logo_002_0001

Ouvrir un compte en banque gratuitement

Konichiwa, mes Japinautes 🙂   Votre compte bancaire est au cœur de presque toutes vos …

Laisser un commentaire